Affaire Bouteldja : Le parquet... - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Affaire Bouteldja : Le parquet...

Actualités > Francophobie exemple ! > En cours et Finis


Le parquet de Toulouse n’accepte pas non plus la relaxe d’Houria Bouteldja et fait appel !


Source : Bernard Antony, président de l'Agrif, communique  


Jeudi 02 février 2012

Suite à l’appel interjeté par l’Agrif à l’encontre du jugement vraiment surprenant rendu le 25 janvier 2012 par le Tribunal correctionnel de Toulouse, le procureur de la République a décidé de reconnaître et d’accompagner notre démarche très légitime en exerçant son droit de recours devant la Cour d’Appel.

Il considère en effet que le jugement du tribunal présidé par monsieur Guillaume Roussel est d’abord entaché de graves irrégularités de forme notamment en ce qu’il s’appuie sur les déclarations de témoins recueillies en dépit des règles les plus impératives du code de procédure pénale.

Il observe ensuite que le jugement n’a pas du tout pris en compte les termes de la plainte de l’Agrif selon laquelle la communauté évidemment identifiée, désignée et injuriée est bien celle des "blancs" ; "ces blancs", qu’ "il faut rééduquer", qu’ "il faut bien nommer", et qu’Houria nomme en effet :  "moi, je les appelle des sous-chiens".

Est-il vraiment croyable que l’on n’ait pas saisi le réciproque renforcement injurieux de ces propos additionnant :

Le dédain menaçant : "ces blancs"  qu’ "il faut rééduquer".
Le mépris pour ces moins que rien : "ces blancs, il faut bien les nommer".
Le racisme dégoulinant : "moi, je les appelle des sous-chiens".

Qui, sérieusement, pourrait prétendre ne pas voir là l’expression d’une venimeuse haine raciste ?

L’Agrif attend désormais avec confiance de la Cour d’Appel de Toulouse
la juste condamnation d’Houria Bouteldja.

Le petit mot de
Sos Francophobie !

Merci à l'AGRIF bien évidemment, mais surtout nous Sos Francophobie, saluons et rendons hommage au courage et la justesse de jugement du parquet via le procureur de la République, qui a décidé de reconnaître et d’accompagner la démarche très légitime de l'AGRIF en exerçant son droit de recours devant la Cour d’appel.

Combien de magistrats auraient eu ce courage, appliquant ainsi une véritable justice.

Merci à l'AGRIF bien évidemment, mais surtout nous Sos Francophobie, saluons le courage et la justesse de jugement du parquet via Mr le procureur de la République, qui a décidé de reconnaître et d’accompagner la démarche très légitime de l'AGRIF en exerçant son droit de recours devant la Cour d’appel.

Combien de magistrats auraient eu ce courage, appliquant ainsi une véritable justice !?

Merci donc à ce procureur de la justice, finalement pour  sa contemption de "la bien-pensance et du politiquement correcte"!
Eh oui, même si on s'appelle Bouteldja, Reine de la francophobie et du terrorisme, nous avons aussi des magistrats pardonnez-moi, couillus !

Grand respect à ce procureur et que tous reconnaissent son courage et surtout le respect de ce pour quoi il a engagé sa vie professionnelle, sans s'occuper de ses opinions politiques, ou de celles des autres, comme 95 % de ces collaborateurs, l'auraient fait…

Jean-Michel

 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu