Appel à témoins dans l’affaire du violeur en série parisien ! - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Appel à témoins dans l’affaire du violeur en série parisien !


Appel à témoins dans l’affaire du violeur
en série parisien !


mardi 17 janvier 2012

Sos Francophobie se fait le relaie de la police, dans cette affaire sordide, une de plus...


La police parisienne à la poursuite d'un violeur en série !


Cliché tiré d'une caméra de vidéosurveillance d'un distributeur du XIV.

La police parisienne a diffusé des photos de l'homme recherché pour avoir commis trois viols, deux à Paris Paris et un à Etampes, à la fin du mois de décembre. Un numéro vert a été mis en place.

Trois viols d'une extrême violence commis par le même homme en seulement cinq jours: les enquêteurs parisiens sont sur le qui-vive. Un homme d'une trentaine d'années, de type africain, est activement recherché après s'en être pris à trois jeunes femmes, à Paris et à Étampes (Essonne) fin décembre. L'État-major de la Police Judiciaire de Paris a décidé vendredi de diffuser des photos de cet homme, après la publication, jeudi, d'un portrait-robot du suspect dans Le Parisien. "Ce portrait ne ressemble pas à l'homme que nous recherchons, nous avons donc décidé de publier une photo du suspect", a indiqué dans les locaux du 36 quai des Orfèvres, Christian Flaesch, directeur de la PJ. Ce dernier a admis que
l'individu recherché est "dangereux".


Cliché tiré d'une caméra de videosurveillance d'un distributeur du XIVe.


Ces photos sont tirées de caméra de vidéosurveillance d'un distributeur bancaire du XIVe arrondissement de Paris, où le suspect a contraint l'une de ses victimes à retirer de l'argent. Selon les indications données par la PJ, le suspect, de corpulence normale, mesure entre 1m70 et 1m75. Il a le crâne rasé, le visage ovale aux traits fins, et porte des scarifications au niveau des deux tempes, peut-être en forme de losange. Aux moments des agressions, il était vêtu d'un blouson de cuir ou daim marron foncé, d'un jean bleu foncé et portait des chaussures noires.

Le suspect est droitier, fumeur, et était alcoolisé au moment de certains faits. Il s'exprime très bien en Français. Toute personne susceptible d'apporter des informations sur cet homme est invité à contacter le numéro vert 0800 00 27 08 ou à adresser un courriel à
ppj-appelatemoin@interieur.gouv.fr


La première agression remonte au 23 décembre, vers les 1h30 du matin. Près de la porte d'Orléans, dans le XIVe, Camille*, une jeune femme de 29 ans blonde aux yeux bleus, rentre chez elle après une soirée entre amis. Alors qu'elle ouvre sa porte, un homme armé lui saute dessus et parvient à rentrer avec elle dans l'appartement. Après lui avoir soutiré de l'argent, il la viole, alors que des membres de sa famille dorment dans les pièces d'à côté. "Il a menacé d'aller s'en prendre à sa famille. Elle était terrorisée, alors elle n'a pas opposé de résistance", confie une source policière. Il force ensuite sa victime à se rendre à un distributeur pour se faire remettre de l'argent. Les enquêteurs disposent d'images du suspect tirées d'une caméra de cette banque.

Poignardée alors à dix-neuf reprises !


Le même jour, à 8h30 heures du matin, l'individu attaque une autre jeune femme, cette fois dans le XVe, près du métro Convention. La victime, jeune trentenaire, est elle aussi blonde aux yeux bleus. Il parvient à lui soutirer sa Carte bleue et son code puis essaye d'abuser d'elle. Mais elle se débat: son bourreau la poignarde alors à dix-neuf reprises, avant de la violer. Laissée pour morte, elle parvient à ramper jusqu'à la loge de sa concierge qui prévient les secours. Hospitalisée dans un état grave, elle a pu quitter récemment l'hôpital.

Le 28 décembre, vers l'heure du déjeuner, l'individu se trouve dans une cité d'Étampes. Là, après avoir abordé une adolescente de quinze ans, en lui demandant notamment si "elle connaît une certaine Noumia*", il la force, sous la menace d'un couteau, à monter chez elle. Mais la jeune fille se débat: l'homme la poignarde alors deux fois puis tente de l'étrangler, avant de la violer. Il quitte ensuite les lieux après s'être excusé et lui avoir dérobé de l'argent, comme pour ses deux autres victimes.

Selon nos informations, c'est ce dernier crime qui pourrait intéresser plus particulièrement les enquêteurs. Des images tirées de caméras de la municipalité montrent le suspect marchant d'un pas plutôt assuré dans le quartier. "Nous ne souhaitons pas tirer de conclusions hâtives. Mais il est vrai que sur les images, il a l'air de bien connaître les lieux. Et il y a la piste de cette jeune femme, "Noumia*" qu'il recherchait. S'agissait-il d'un prétexte pour aborder sa victime ou connaît-il réellement cette femme ? L'enquête le déterminera."

*Les prénoms ont été modifiés.

Plus d'infos en vidéo sur BFMTV.com

Source: Le figaro.fr

"Nous courons sans souci dans le précipice, après que nous ayons mis quelque chose devant nous pour nous empêcher de le voir" (Blaise PASCAL)

 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu