Aureilhan. Il menace de découper... - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Aureilhan. Il menace de découper...

Actualités > Francophobie exemple !


Aureilhan. Il menace de découper sa voisine
en rondelles !


Lundi 30 janvier 2012

Dire que Jean D. est un voisin encombrant est un doux euphémisme. Depuis 43 ans, il insulte, agresse verbalement, fustige et menace son entourage immédiat.
Mais sa vindicte atteint un point culminant lorsqu'un militaire et son épouse aménagent, avec leurs deux enfants, dans le pavillon qui jouxte sa propriété.
Dès que sa voisine met le nez dehors, Jean se précipite et en avant les grandes manœuvres, fusil verbal chargé de noms d'oiseaux.
La coupe est pleine un beau matin quand aux insultes "ordinaires", il ajoute une belle couche de racisme et de menaces de mort : "Casse-toi, pouffiasse, racaille, raclure ! Rentre dans ton pays, sinon je te fusille avant ! Je te découpe et j'envoie les morceaux dans une boîte dans ton pays de merde !" Qu'en termes galants ces choses-là sont dites… Quelle poésie…

Le harcèlement est tel que la dame va finir par porter plainte. Les policiers vont entendre le voisinage : depuis 43 ans, son plus ancien voisin subit les foudres de l'énergumène déchaîné : "Il ne supporte rien d'autre que lui-même. dira le procureur Puyo".
Il ne supporte pas les gendarmes, il ne supporte pas ses voisins et surtout, "il ne supporte pas ce qui est différent de lui."  

L'expertise psychiatrique est révélatrice : personnalité psychorigide, tendance à la surexcitation verbale, logorrhée agressive, incapacité à accepter le discours d'autrui, personnalité pathologique à tendance paranoïaque. Et tout le reste du même tonneau.
Bref, Jean se prend pour Dieu sur terre. Le problème, c'est qu'il va bien falloir que le dieu en question redescende et fissa qui plus est : il est condamné à 4 mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve pendant deux ans ; six mois de suspension du permis. Et surtout, afin que nul n'en ignore, affichage pendant deux mois de la sentence à la mairie d'Aureilhan.

Par Hélène Dubarry.

Source : La Dépèche.fr


Le petit mot de Sos Francophobie !

Des "dérangés du cervelet" et  les racistes on les trouve partout… Ils n'on ni Dieu ni race,
mais lorsque ce genre de racisme atteint son paroxysme et de quel côté qu'il se trouve, alors pour nous Sos Francophobie cela devient rédhibitoire, à vomir.

Jean, non seulement enquiquine son voisinage depuis de longues années, mais qui plus est il est un de ces racistes primaires, guidé par l'inintelligence du parfait idiot, dont nous avons horreur !

Ce n'est pas à cette dame dont nous imaginons fort bien les origines "de se casser dans son pays", car son pays est la France, n'en déplaise à ce monsieur, son mari militaire est aux côtés de "ses frères d'armes", pour lesquels seules la cohésion, et la camaraderie existent, créant ainsi cette force si "particulière"
!
Non, c'est à Jean comme il le débagoule si fortement de dégager – il existe pour ce genre d'Ostrogoth des endroits spécialisé, vous savez, on les nomme HP -  Hôpitaux Psychiatriques !

Psychorigide, soit, caractère à la con oui, mais raciste non ! Nous
Sos Francophobie, nous insurgeons contre ce genre de comportements pestilentiel, ne pouvant attiser le feu d'une braise déjà bien chaude !


La discrimination quel qu'elle soit, le racisme sous toutes ses formes est à rejeter, ce type ne respecte non pas seulement les gens et leurs origines, en l'occurrence une dame déjà, honte à lui, mais qui plus est, il salit les valeurs de notre pays ! Imbécile chronique, la honte repose sur vous Jean, vous n'avez aucun honneur, ce sont les gugusses tels que vous qui discréditez les "français de souche", notamment !!!
Vous êtes l'exemple de ce que nous détestons plus que tout ! OH non, pas par rapport à vos traits de caractère, chacun est comme il est, mais votre racisme de M…..E, nous ne pouvons que vous conseiller de vous le "coller dans le fondement" !

Jean mon vieux,  doux euphémisme de ma part que de vous hurler aux oreilles,  que vous êtes "un apologiste de la haine et de la méchanceté, à son état le plus pur…"

Jean à une chance inouïe, c'est que l'époux militaire de cette dame ne l'est pas encore "emplâtrer", car je puis vous assurez d'une chose, c'est que s'il s'était adressé de cette façon à mon épouse sous le seul prétexte qu'elle a du sang algérien, aujourd'hui le brave Jean, "c'est à la purée liquide qu'il se nourrirait…"

La connerie humaine est inépuisable !


Jean-Michel


 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu