Braquage du casino d'Uriage... - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Braquage du casino d'Uriage...


BRAQUAGE DU CASINO D'URIAGE (en Isère)
la nuit du 15 au 16 Août 2010

Un Gangster soupçonné relâché !

Karim Boudouda fut tué lors d'échanges de tirs avec les forces de l'ordre, s'ensuit un tôlé général de la communauté musulmane ! Pourtant, à quoi pouvait s'attendre ce braqueur ?! Il est responsable de sa mort c'est indéniable.
Si ce bandit était Gaulois ?! Il y aurait-il une polémique autour de sa mort ?! Non, tous nous le savons bien.

Mais, "SOS FRANCOPHOBIE", veut attirer l'attention sur notre "justice".

Le complice présumé de Karim Boudouda, Monsif Ghabbour qui s'était enfuit, fut mis en garde à vue. Bien sur, il à tout nier, il a d'ailleurs à ce propos, présenté un alibi confirmé par les témoignages de quatre personnes et fut retrouvé chez des amis à 15 kms de Grenoble.

L'accusation s'appuie de son côté sur des analyses en odorologie concluant à sa présence dans la voiture ayant été utilisée lors du braquage.

Le "Juge" des libertés et de la détention (JLD) l'a laissé libre, sous contrôle judiciaire alors que ce brave garçon est tout de même soupçonné de vol à main armée et tentative d'homicides volontaires sur Agents de la force publique !

Rien que ça, bagatelles, même question, si ce braqueur présumé était un franco-français, pensez-vous que le juge l'aurait relâché ? Qu'en pensez-vous amis ?

Le parquet général avait fait appel de sa remise en liberté à la demande de la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie.
Dans son arrêt, la chambre de l'instruction justifie sa décision par "le manque de preuves suffisantes" et considère que "le faisceau d'indices" avancé par le parquet pour demander la détention provisoire, "ne constituait pas de certitude".

Les syndicats de policiers ont exprimé leur incompréhension après la décision de la cour d'appel de Grenoble.
"On considère qu'on balaye aujourd'hui d'un revers de main le travail effectué par les policiers chargés du dossier. C'était un dossier compliqué et porté au plus haut niveau national", a déclaré lors d'une conférence de presse Daniel Chomette, porte-parole du syndicat SGP unité police.
Il souligne que le dossier aurait permis de placer le suspect en détention provisoire, mais se dit satisfait qu'il ait au moins été mis en examen.

Pour le syndicat de police Alliance, Valérie Mourrier a confié le désarroi de ces collègues: "On est frustrés, mais on reste motivés pour essayer de poursuivre les investigations
."


"UN TRÈS GRAND JOUR" POUR LA DÉFENSE !


L'avocat de Monsif Ghabbour a en revanche salué la décision.
"Avoir la confirmation d'une décision tant décriée est une très grande satisfaction", a déclaré aux journalistes Denis Freyfus, relevant que la cour d'appel "n'avait rien ajouté, même pas de surveillance électronique ou placement à résidence".
Pour lui, cette décision de la cour d'appel "est exemplaire car elle signe l'indépendance de la justice par rapport à une enquête de police. C'est un très grand jour " conclut-il.

Attention, en France, pour être un voyou en liberté il fut être musulman, en tous cas pas blancs ! Si vous êtes Gaulois, abstenez-vous de marcher hors des passages protégés car vous irez droit en prison sans relaxe. Vous êtes au courant maintenant tant pis pour vous !

Nous savons également, que la magistrature est en pourcentage plus à gauche, mais est-ce que des convictions politiques doivent nous dicter notre façon de travailler ?! La politique, tout comme les religions ne doivent pas avoir place en notre intégrité.

Ce genre de juge devrait être jugé à leur tour, par un tribunal du peuple.


Les juges sont responsables du désarroi, de la non compréhension et de la colère de nos "flics", qui font leur boulot au péril de leurs vies en relaxant, ou relâchant ce genre de dangereux barbares !

Mais ils sont au même titre que nos politiques, responsables du grondement pour l'instant sourd à leurs oreilles du peuple français.

Le vilain garçon Monsif Ghabbour peut dormir tranquille, la justice est dans son camp, égalité ? Ce mot n'existe plus désormais.

Aux armes citoyens…

La rédaction de "SOS FRANCOPHOBIE".



 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu