Bravo Mr Sébastien Jallamion ! - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Bravo Mr Sébastien Jallamion !

Actualités > Hommages à nos forces de l'ordre...

Bravo Mr Sébastien Jallamion...
Un policier exemplaire !


jeudi 29 octobre 2015


Triste constat que de se rendre à l’évidence que ce pays soit véritablement dirigé par une oligarchie ou despotisme reste le maitre mot…

En revanche, la France pays des « droits de l’hommiste » me semble-il, viole les droits les plus fondamentaux de nos compatriotes, et maintenant cette dictature imbuvable et innommable ose s’attaquer à un policier, ce flic OPJ, Brigadier-Chef qui a eu la « très mauvaise idée de dénoncer » ce que tous nous savons…même si sous le manteau ! Secret de polichinelle à grande échelle !
Le bruit des bottes que combattirent nos aïeux, raisonne en moi comme la lame de l’épée nommée « justice », dans ce pays où ne règne que l’interdit, pour nous français ! Le fascisme de nos despotes est tellement notoire, qu’il ferait bien mieux vivre au pays de Mr le Président Poutine !

En conclusion force est de constater que ce policier « couillu » voit ses droits les plus fondamentaux violés…
Je souhaiterais au nom de notre association, Sos Francophobie, que cesse cette punition grotesque, inepte du « ferme ta gueule t’as rien vu », vous savez, les 3 petits singes !

Aussi, je ne saurais rappeler à la phalange de satrapes qui nous commande, ce qu’eux appellent « démocratie en bons donneurs de leçon », violant ainsi nos droits premiers, tout simplement ceci ;
Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789

Art. 10. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi.

Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.


Ah, mais oui, mais c’est bien sûr, Mr Sébastien Jallamion étant policier et de par son poste « privilégié » aux 1ère loges d'une réalité que tous tentent de cacher, il ne devait pas dire et se taire comme la grande majorité de ses collègues de terrain, car ces vérités dites provoquent des maux de tête terrible à tous ces menteurs de dictateurs et leurs petits soldats journaleux-merdeux, authentiques désinformateurs professionnels, fallacieux, perfides et sournois, ennemis de notre nation !

Mais dites-moi donc une chose, toutes ces ordures à la tête de notre pays sont-elles irréprochables ?! Ce n’était qu’une pointe d’humour… À la vue de mes constats, la mafia fait figure d’apprentis voleurs de bonbons et reste un enfant de chœur à côté de nos supers gouvernants !

Allez mesdames et messieurs, vous qui nous faites avancer au rythme de votre diktat pestilentiel, un jour arrivera ou vos crânes seront rasés et un tribunal populaire vous jugera pour haute trahison !!!

Mr le policier Sébastien Jallamion, sachez que des compatriotes sont derrières vous, nous Sos Francophobie  nous tenons à votre disposition afin de vous assister quant à la violation de vos droits les plus élémentaires, et discrimination !
Courage et surtout, ne perdez pas espoir cher ami policier !




Par Alain Sanders

Ce n’est pas la « grosse presse » qui vous en parlera. Sinon pour accompagner son lynchage. Il s’appelle Sébastien Jallamion. Un jeune policier plein d’enthousiasme, bien noté, fier de servir.

Il a donc été suspendu 24 mois de ses fonctions. Sans salaire. Sans droit de chômage. Condamné de surcroît au pénal à une amende de 5 000 euros.

Qu’a-t-il fait de si terrible pour être ainsi condamné à la guillotine sèche ? Il a tapé dans la caisse du commissariat ? Il s’est abouché avec des ripoux ? Il a dealé de la drogue sortie du 36, quai des Orfèvres ? Il a dit que son ministre de tutelle, le mamamouchi Cazeneuve, était un gros nul ?

Rien de tout ça. Son crime, son seul crime, est d’avoir relayé sur une page Facebook anonyme une couverture de Valeurs actuelles et, au lendemain de la décapitation d’Hervé Gourel, d’avoir dénoncé l’ignominie de Daech et de son chef.

Lors du procès, le Parquet de Lyon avait requis huit mois de prison, dont cinq fermes (!), 2 000 euros d’amende, et l’interdiction pour le jeune homme d’exercer son métier de policier.

« Nous étions stupéfaits de ces réquisitions, je me suis dit que c’était la mort civile ou professionnelle d’un homme que l’on souhaitait », commente son avocat, Me Versini. Le tribunal a condamné Sébastien Jallamion sur quelques points précis, notamment certaines illustrations accompagnées de commentaires ad hoc : le visage barré du chef de Daech, Al-Baghdadi ; la photo d’un homme vêtu d’une djellabah (avec un commentaire jugé trop agressif, sic) ; une photo d’une Marianne partiellement voilée.

Aujourd’hui, Sébastien Jallamion et sa famille se retrouvent à la rue. Il faut donc les aider. C’est ce que fait NCI-La France rebelle, qui appelle à une mobilisation nationale. Pour recueillir – au moins – les fonds nécessaires à assurer les deux années de salaire que l’Etat a décidé de supprimer à ce policier exemplaire.

Si nous n’étions que 10 000 à ne donner que 10 euros, cela permettrait de voir venir. Si nous étions 1 000 à donner 100 euros (soit 33 euros après déduction fiscale), Sébastien pourrait, pendant deux ans, préparer sa défense, faire valoir ses droits, rétablir son honneur.

On peut faire un don (défiscalisable à hauteur de 66 %) soit par internet (paiement Paypal), soit en envoyant un chèque à l’ordre de NCI à l’adresse suivante : NCI, « Opération Jallamion », BP 17, 30 127 Bellegarde.

Il ne doit pas être dit que la France, la France rebelle, aura laissé tomber l’un de ses fils.

http://www.delitdimages.org/soutenons-sebastien-jallamion/


Télécharger la vido ici...



 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu