Chances pour la France: 4,3 kg de cannabis, plus... - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Chances pour la France: 4,3 kg de cannabis, plus...


Encore une chances
pour la France:


4,3 kg de cannabis, plus de l’argent liquide et deux voitures, saisis par les policiers, il accuse ceux-ci de maltraitance.


Mercredi 14 mars 2012

Et encore un bel exemple d'intégration... Et un bel exemple de récidive...

Dans les caves d'un "quartier" ou bien en université, une racaille reste une racaille.


Joe Black


Très utiles pour certains, les bourses universitaires...

Larbi Aitoubelk, possède  un compte banque   s'élevant à 10 000 euros   et   provenant des bourses universitaires,    DONC DIRECTEMENT DE NOS IMPÔTS !!!

En récidive, Larbi Aitoubelk, 23 ans le mis en cause, âgé de 23 ans a été placé en détention, hier soir !

Cette saisie fait suite à un travail de fond mené par les policiers, ces six derniers mois sur la Croix des Oiseaux.
L'arcade explosée, l'épaule démontée, Larbi Aitoubelk, 23 ans, qui soutient son bras droit plaqué sur le ventre avec sa main gauche est apparu épuisé, hier, dans le box du tribunal correctionnel d'Avignon.
Cet étudiant en économie-gestion, qui a abandonné les bancs de la faculté pour se consacrer à un trafic de stupéfiants, dénonce des violences policières.

Alors qu'il était menotté dans le dos, il aurait été frappé par un policier. Une version qui est bien différente de
celle des policiers qui évoquent une rébellion lors d'une interpellation mouvementée mercredi au petit matin et qui fait suite à près de deux mois d'enquête de la brigade des stups.
Condamné en décembre dernier à 30 mois de prison dont deux ans avec sursis et mise à l'épreuve, il s'est lancé dans un nouveau trafic, une semaine à peine après sa libération.

Il explique que sa voiture, qui n'était pas encore payée a été saisie. Il devait rembourser la dette... Sauf que l'enquête révélera plus tard que le mis en cause dispose d'un compte en banque avec une somme de 10 000 € provenant essentiellement des bourses universitaires.
Le 6 mars au soir, les policiers assistent à une transaction en flag. Deux clients sont interpellés. Le lendemain, les enquêteurs se rendent au domicile de la petite amie de Larbi à la Barbière.
Le mis en cause se serait énervé lorsque les policiers ont commencé à fouiller la cuisine.

Les enquêteurs trouvent près de 4,3 kg de résine de cannabis et un peu plus de 2020 € d'argent liquide.
Dans la foulée, une perquisition est faite chez les parents du jeune à La Croix des Oiseaux où un peu plus de 260 g de cannabis sont retrouvés dans la cave.
Deux véhicules, une C1 et une Clio, dont se servait Larbi sont saisis. Il apparaît que Larbi gagnait entre 250 et 300 euros par jour avec une trentaine de clients réguliers auxquels il faut ajouter ceux qui venaient "par hasard" dans le quartier.

Déféré dans le cadre d'une comparution immédiate, Larbi Aitoubelk, assisté de Me Jacquemin, sollicite un délai pour préparer sa défense. La substitut Dorlhac estime qu'au vu des procès-verbaux, la rébellion est établie mais dans le même temps, elle déplore que le prévenu n'ait pas eu un bandage pour soutenir son bras. Le tribunal décerne un mandat de dépôt et renvoie l'affaire à l'audience du 30 mars, en sollicitant un examen médical dès sa rentrée en détention.


Source: La provence

 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu