Il brûle un coran et urine... - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Il brûle un coran et urine...


Il brûle un coran et urine dessus :
relaxe...


Le 02 novembre 2011

Il brûle un coran et urine dessus : relaxe confirmée en appel !

Cet habitant de Bischheim (Bas-Rhin) avait été déjà relaxé en mai dernier. Le parquet avait fait appel...


Le président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) du Bas-Rhin avait dénoncé un jugement "lamentable". En mai dernier, le tribunal correctionnel de Strasbourg avait relaxé un homme de 30 ans poursuivi pour provocation à la discrimination.

Au mois d'octobre 2010, cet habitant de Bischheim (Bas-Rhin) avait brûlé et uriné sur le Coran. "Brûler un livre chez soi, je ne pense p as que ce soit interdit" ! Il a comparu en appel fin septembre à la demande du parquet de Strasbourg.

Le ministère public a à nouveau requis 3 mois de prison avec sursis et 1.000 euros d'amende. La cour a rendu son jugement mardi et a confirmé la relaxe rapporte Le Point.
Il encourait jusqu'à un an d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende. "Si la mise en scène décrite (...) revêt un caractère volontairement outrancier et délibérément provocateur (...) il n'en demeure pas moins que les éléments de la procédure ne permettent pas de démontrer avec certitude que l'intention (du prévenu) était de susciter un sentiment d'hostilité ou de rejet de nature à provoquer la discrimination, la haine ou la violence à l'égard des musulmans", a écrit la cour d'appel dans son arrêt. L'avocat du prévenu a salué une décision "sans surprise" selon Le Point.
Après avoir fait un avion à l'aide de pages du coran, ce gérant salarié d'une entreprise informatique l'avait projeté sur des verres représentant les tours du World Trade Center. Il avait ensuite brûlé le livre, puis uriné dessus pour éteindre le feu, "pour rire" dit-il. Il avait ensuite diffusé son geste sur Internet dans une "émission" diffusée par webcam, raconte RTL. "Je faisais des émissions où je me moquais de tout (...). Brûler un livre chez soi, je ne pense pas que ce soit interdit", avait-il dit. "On a le droit de critiquer les religions, que ce soit drôle ou pas "Son avocat avait lui plaidé la relaxe, déclarant que son client avait stigmatisé les intégristes musulmans et non pas les musulmans dans leur ensemble." Depuis 1789 le blasphème n'existe plus. (...) On a le droit de critiquer les religions, que ce soit drôle ou pas, ce n'est pas une provocation à la discrimination", avait-il souligné.

"Nous sommes dans un pays qui interdit ce genre de fait. Il faut dire qu'on a dépassé la limite de l'admissible", avait répondu l'avocat de la Grande Mosquée de Strasbourg, partie civile aux côtés de la Licra. "Aux Etats-Unis on peut le faire, car la liberté d'expression est un absolu. En France non, la liberté d'expression est enserrée dans des règles", avait-il ajouté. Des "actes terroristes auxquels la communauté musulmane ne peut être assimilée" !
Le prévenu avait expliqué avoir agi en réponse à un défi lancé par un internaute, après que le pasteur américain Terry Jones eut menacé de brûler un exemplaire du Coran. Une menace mise à éxecution.
"Il incite à la haine à l'égard des musulmans, car tout le monde sait que le World Trade Center a été attaqué par des extrémistes musulmans (...). Et en urinant sur le Coran (...), c'est une incitation à la haine des musulmans contre les non-musulmans", avait estimé le parquet".

"La vidéo n'excède pas les limites de la liberté d'expression", avait considéré le tribunal correctionnel, précisant que le prévenu avait stigmatisé des "actes terroristes auxquels la communauté musulmane ne peut être assimilée".


Ce que nous en pensons nous
Sos Francophobie !


le 02 novembre 2011

La justice a fait son travail ! Bien, mal, nous ne sommes ni juges, ni bourreaux !

Toutefois un fait est certain, nous ne cautionnons pas ce genre de geste qui est une marque d'irrespect d'un livre saint, touchant par la même à toute une population religieuse.  Ce jeune homme qui à "brûlé et uriné " sur le coran, même  s'il ne l'a pas fait par mal, à quand même touché et blessé des milliers de gens déjà fort susceptibles, force est de l'admettre… Cet ouvrage, reste malgré tout un livre saint et cela nous le condamnons nous à "Sos Francophobie".

Toutefois, lorsque l'avocat de la Grande Mosquée de Strasbourg lance cette argutie à grand renfort de belles paroles démagogiques; "Nous sommes dans un pays qui interdit ce genre de fait. Il faut dire qu'on  a dépassé la limite de l'admissible", il a raison soit ! Cependant, il serait souhaitable également, qu'avec la LICRA, et (d'autres d'ailleurs…), ces deux organismes qui se sont portés partie civile dans cette affaire, agissent de la  même façon lorsque l'inverse se produit, et Dieu sait si la réciproque non seulement est factuelle, mais tant "banalisée", cachée, tenant sa place de façon "officieuse" dans cette "pensée systémique du tous les droits à certains",  augmentant de façon exponentielle aux yeux de tous ! Mais qui s'y arrête !? Qui s'en préoccupe!? Personne…
Au contraire, ces mêmes consciences (parmi tant d'autres…), qui aujourd'hui se portent partie civile à juste titre  toutefois, vilipendent, honnissent ces états de fait à l'inverse ! Deux poids, deux mesures, et l'égalité de tous les hommes qu'en faisons-nous !? Liberté – Égalité – Fraternité, ne signifie alors plus rien, pour  nos politiques, et principalement pour toute notre "classounette de bobos malfaisant" !


Aujourd'hui, les "viols cultuels autant que culturels" que l'on impose aux Français ne sont défendus par aucun organisme, aucune association "vedettes". Il faut bien appeler un chat un chat, ne pas se voiler la face et accepter ce qui est bien malheureusement  le quotidien du français; le racisme, la xénophobie, l'antisémitisme, la francophobie et le non-respect de la religion de chacun, et cela également même en ce sens, se doit d'être sévèrement puni ! Mais voilà…

La justice  au sein de notre pays n'est capable que de tournée à sens unique et toujours en faveur des mêmes personnes ! Nous sommes la nation des sens interdits…et de l'unilatéral !

Nous "Sos Francophobie" combattons ces états de faits que l'on nous impose et dont nous sommes nous tous français de cœur les victimes au quotidien. Victime d'espèces de fous furieux islamisants tout ce qui bouge, les "Lucky Dead & Kill" du prosélytisme,  victime d'un système ou "notre justice gauchisante bien pensante" et dhimmis, nous pousse vers le Point de non-retour !

Mais à l'évidence, pire que tout, ce sont le soutient de certains politiques accompagnés de leurs mensonges éhontés, qui détruisent ce respect, attisant ainsi la haine de nos amis musulmans, donnant ainsi naissance à un communautarisme  nauséabond qui ne devrait pas existée, car oui !  Le communautarisme existe bel et bien et depuis déjà bien trop de temps, je défis qui que ce soit de me prouver le contraire.
Une partie de nos politiques appliquent à  merveille ce concept machiavélique du, "diviser pour mieux régner" ! Ce sont eux qui créés cette espèce de collectivisme, pestilentiel (comme tous les  dogmes d'ailleurs), ces séparations aversives purulentes, ou par effet d'inertie beaucoup tombent dans le piège dogmatique de la haine de l'autre, dans cet état de pensée scolastique, régressif !

Aucun livre saint, aucun édifice religieux, donc par la même, représentatif d'une religion quel quelle soit, ne doit être traité  de cette façon.

Le respect de la liberté du culte de chacun se doit d'être respecté, même s’il ne représente pas notre obédience ! Et se doit d'être puni  dans un sens comme dans l'autre ! Mais là, c'est une autre histoire…

En conclusion, je dirai tout simplement que le respect de l'autre est la base primordiale du bien vivre et de la tolérance, être capable d'accepter les différences de l'autre, mais, et surtout que le chemin de la justice change afin de devenir quand même une route à double sens !
Pour mémoire...



 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu