L’immigration (légale) est quatre fois... - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

L’immigration (légale) est quatre fois...


L'immigration (légale) est quatre fois plus importante que l'accroissement naturel des citoyens européens !

"Considérons le cas français, l’un des pays les plus concernés par les flux migratoires extra-européens". Nous disposons de chiffres de l’INSEE pour l’année 2001. Officiellement, 9 % de la population de la France métropolitaine (sans les territoires d’Outre-mer donc) est originaire du continent africain et d’Eurasie (Turquie).
A eux seuls, ces 9 % de la population de la France métropolitaine assurent 16 % des naissances en France (qui donnent accès à la nationalité française), soit 110 000 naissances. Une projection pour 2030 ouvre sur la perspective suivante : dans 25 ans,
la France compterait 10 millions de résidants légaux d’origine extra-européenne, ce qui représenterait 15 % de la population (on serait donc passé de 9 % à 15 %) et 30 % des naissances.
Autrement dit, au tiers de ce siècle, un tiers de la " future France " serait déjà d’origine extra-européenne. Dans ces conditions,
il paraît assuré qu’à la fin du siècle, la population de France serait très majoritairement de souche extra-européenne, les derniers "Gaulois » étant en train de mourir"!

"L'Union européenne ne sera une réalité de puissance qu'à la condition (nécessaire mais non suffisante) qu'elle ait une cohérence identitaire. Notre propos vise à montrer que l'immigration extra-européenne hypothèque sérieusement cette possibilité d'identité commune et ouvre sur la perspective d'une disparition, dans ce siècle, du substrat non seulement ethnique mais aussi culturel de l'Europe."
"L’immigration (légale) est quatre fois plus importante que l'accroissement naturel des citoyens européens (qui évidemment ne sont pas uniquement des Européens de souche) " !

Si l’immigration progresse 4 fois plus vite que l’accroissement naturel (lequel, faut-il encore le répéter, comptabilise la natalité des immigrés arrivés les années précédentes), on peut alors en conclure aisément que la population européenne est en passe d’être remplacée, sur un temps historique très court (un siècle) par des populations non européennes. Autrement dit, "l’Europe en tant que réalité ethnique est en voie de disparition".

 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu