L’islam n’a jamais été une religion de paix, c’est une religion de combat... - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

L’islam n’a jamais été une religion de paix, c’est une religion de combat...

"L’islam n’a jamais été une religion de paix, c’est une religion de combat", dit le chef de l’État islamique !

Jeudi 11 juin 2015

L’État Islamique a mis en ligne un enregistrement audio qui serait la première apparition du chef du groupe terroriste depuis plusieurs mois.

Les derniers échos le donnaient gravement blessé au cours d'un raid de l'aviation américaine et des noms commençaient déjà à émerger pour prendre sa place à la tête de l'État Islamique. Pourtant, le 14 mai, le groupe terroriste a mis en ligne un enregistrement audio dans lequel il affirme qu'Abou Bakr al-Baghdadi, le "Calife", s'exprime.

Dans le message, l'homme qui parle, et qui pourrait effectivement être le chef de l'organisation selon plusieurs experts, appelle les musulmans à "migrer vers le Califat", assurant que le fait de prendre part au Jihad est un "devoir pour chaque croyant". Et de renouveler les appels à des attaques loin du Proche-Orient : "Nous vous demandons de nous rejoindre ou de porter les armes où que vous vous trouviez."

Dernière prise de parole confirmée en novembre !


Dans la suite de l'enregistrement, l'homme justifie une fois de plus la guerre sanglante menée par son groupe terroriste. "L'islam n'a jamais été une religion de paix, c'est une religion de combat", affirme-t-il. Personne ne peut penser que notre guerre est la guerre de l'État Islamique : c'est la guerre de tous les musulmans, l'EI en est simplement le fer de lance. C'est la guerre de tous les musulmans contre les infidèles."

Si le message n'a pour l'instant pas été authentifié, une allusion aux événements se déroulant actuellement au Yémen prouve que l'enregistrement est récent. La dernière prise de parole d'Abou Bakr al-Baghdadi date du mois de novembre. Depuis, à plusieurs reprises, des rumeurs sur la dégradation de son état de santé voire sa mort avaient circulé, sans jamais être confirmées.

Alors que l'État Islamique se trouve actuellement aux portes de la cité antique de Palmyre, un joyau situé au cœur du désert syrien et classé au patrimoine mondial de l'Humanité, le gouvernement irakien assure que le second du Calife, Abdul Rahman Mustafa Mohammed, aurait été tué lors d'un bombardement mené par la coalition. Une information démentie par le Pentagone.

Par Paul Guyonnet

 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu