La réponse de Mr Juppé, en ce ... - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

La réponse de Mr Juppé, en ce ...


La réponse de Mr Juppé plutôt encourageante,  concernant ce
prêtre Iranien
Youcef Nadarkhani…


Jeudi 02 février 2012

Rappelez-vous, SOS Francophobie sollicitait Par  courrier du 10/10/2011 Monsieur le Président de la République concernant la mise à mort de ce pasteur Iranien pour apostasie.
Monsieur Youcef Nadarkhani a refusé par quatre  fois de renier sa religion au profit de l’Islam. Donc le maintien de la mise à mort par ses juges fut statué !

Le Président de la République a confié comme il se doit cette affaire au Ministre des Affaires étrangères et européennes, Monsieur Alain Juppé, qui nous a répondu sur les implications de la France dans ce dossier ainsi que dans la situation des droits de l’homme en Iran qui est catastrophiques pour les minorités religieuses : Arrestations à grande échelle, mauvais traitements subis par les détenus, caractère arbitraire des peines prononcées et la multiplication des exécutions capitales qui s’élèvent à 400 depuis le début 2011 !

Fidèle à ses valeurs qui sont celles de SOS Francophobie, la France c’est impliquée avec fermeté dans la situation actuelle sur le fondement des respects des droits de l’homme et des engagements internationaux auxquels l’Iran a librement souscrit, en particulier le pacte international relatif aux droits civils et politiques.
Le ministère des Affaires étrangères et européennes, est le moteur auprès de l’Union Européenne et des Nations Unies concernant le cas difficile de monsieur Nadarkhani et des minorités religieuses en Iran, nous pouvons à travers ce ministère êtres fiers.
Catherine Ashton, Haute représentante de l’Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité s’est aussi exprimée sur le sujet et a appelé à la libération de monsieur Nadarkhani.

À l’initiative de la France, le Conseil des affaires étrangères de l’Union Européenne face à la situation des droits de l’homme en Iran et en particulier celle des minorités, des sanctions (interdiction de voyager, gel de fonds) ont été adoptées, pour la première fois, à l’encontre de 32 responsables de la répression et des atteintes aux droits de l’homme en Iran. Le 10 octobre 2011, le Conseil des Affaires étrangères a élargi la liste des personnes sanctionnées à 29 nouvelles personnes.
La France a également mobilisé ses partenaires pour la création au conseil des droits de l’homme d’un mandat de Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en Iran le 24 Mars 2011. C’est la première fois nous dit le Ministre, depuis la création du Conseil des droits de l’homme en 2006 qu’un nouveau mandat sur la situation des droits de l’homme dans un pays donné est établi.
Dans son rapport présenté devant l’assemblée générale le 19 octobre, Ahmad Shaheed, le Rapporteur spécial, mentionne explicitement la situation de Monsieur Youcef Nadarkhani.

Le projet de résolution présenté par le  Canada à l’assemblée des Nations Unies condamnant la situation des droits de l’homme en Iran fut comme chaque année soutenue activement par la France. Le texte, adopté le 21 novembre 2011 a été soutenu par 86 états, confirmant ainsi l’isolement croissant de l’Iran sur la scène internationale.
C’est un succès auquel la France a participé, grâce à une campagne de démarches visant à rallier un plus grand nombre d’États.
Le Ministre Alain Juppé nous affirme qu’en toutes circonstances, la France continuera d’appeler à la tolérance et au respect des libertés fondamentales contenues dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. Le peuple Iranien en 2009 a été, le premier de la région à exprimer ses aspirations au changement. Dans le contexte actuel, "nous ne devons pas oublier l’Iran". Que la France se tient aux côtés du peuple Iranien et de tous ceux qui défendent leurs droits fondamentaux et qu’elle continuera de suivre avec la plus grande attention la situation de Monsieur Nadarkhani, dont le nouveau procès aura lieu en septembre prochain.


SOS Francophobie remercie vivement Monsieur le Ministre pour toutes ces précisions concernant la situation très préoccupante de Youcef Nadarkhani , du peuple Iranien et de ses minorités religieuses souffrantes.

 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu