La suite ! Sos Francophobie en guerre... - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

La suite ! Sos Francophobie en guerre...

Actualités > Francophobie exemple !

La suite ! Sos Francophobie en guerre contre un "Gaulois" pour racisme !


Le 10 décembre 2011

Dans notre édition du 07 décembre 2011, (page précédente...), nous vous expliquions ce en quoi notre combat consistait, surtout pour les plus crédules j'insisterai alors "lourdement"… Pour nous, peu importe la couleur, les origines des victimes, tout comme celle des agresseurs ! Tout comme le disait si bien [Alphonse de Lamartine] "Je suis de la couleur de ceux qu'on persécute"

Or voila ce qui ce passe dans ce cas bien précis, la victime, père de famille algérienne tranquille, intégrer depuis des années et dont le fils ainé militaire, à été combattre en Kapisa et en Côte d'Ivoire, subit les assauts et autres "coups de boutoir racistes", à répétitions de ce bon gaulois. Ce Type que je nomme "pimpim" ! Cette putrescence sur pattes, est une véritable fiente, voir l'article précédent, ou tout y est détaillé et encore, je m'abstiendrai de véritablement tout écrire et vous raconter, car nous sortirions du sujet du racisme, ou de la xénophobie.
Par contre, certes pas de la discrimination, à la vue que "pimpim", frappe femmes et personnes âgées, pas mal hein notre champion de multi boxe plusieurs fois champion de France. Allez, je vous mets un petit peut dans l'intimité du personnage, ce bon français de souche, un bel étron pestilentiel qui un jour il y a de cela 2 mois environ, me dira en ces termes je cite ; "tu sais quoi ? Non lui répondis-je ! Cet enculé de Philippe vas crever, il est à la Timone et a le cancer du pancréas", mais quel Philippe lui demandait je alors, il me répondra alors mon PD de frère… Philippe mon pote décèdera il y a environ 1 mois… tous cela pour une histoire de grand n'importe quoi, une histoire puérile, de jalousie maladive chez "pimpim", mais vous cernez maintenant le personnage !


Notre ami maghrébin "le rat – l'arabe" comme le surnomme avec élégance "pimpim", est transi de peur devant ce fou et il ne veut pas aller porter plainte.
J'ai eu beau lui dire que j'étais là, que je l'accompagnerai et que
"Sos francophobie" également serait présent à ses côtés, que nous ne le laisserions pas tomber, rien à faire, il a peur, peur pour lui, mais également pour sa famille et sa maman très âgée. Ce que lui veut, ce que nous voulons tous, c'est que "pimpim" dérouille légalement, ces propos et ses comportements sont à vomir, j'en suis le témoin privilégié ! Nous voulons éviter de toutes nos forces quelques représailles que ce soient de la part de jeunes qui à la vue de cette pourriture, on le "sang qui s'échauffe" – les problèmes doivent se régler par autres choses que cette putain de violence, mais comment réagirions-nous si cela arrivait à l'un des nôtres, comme cela est avouons le récurrent !? Notre réaction première reste la violence, car il est évident qu'après avoir parlementé, tenter de transiger, essayer de faire en sorte que cette haine putride envers "le rat" cesse de la part de "pimpim", rien n'y feras. Ceci je l'ai vécu, car j'ai tenté d'être le négociateur. Mais "pimpim", lui reste bien campé sur ces idées, ce type à "l'idéologie sanguinolente", n'aura de cesse de répéter je cite ; "ce rat n'a qu'à renter chez lui" – mais espèce d'abrutis, ras de la cafetière, il est chez lui, son pays est la France et son fils se bat à cotés de ces frères militaires, alors ou se trouve la différence, ne me le dites pas je la connais ; "ces Arabes, ces putains de rats" et bien ont la peau plus bronzée que nous. Mais espèce de gros C.N; le sang de tous les hommes coule rouge !

Alors les "bobos", les nantis, les "gauchos de maintenant", vous savez les "caviardisants", les extrêmes fous la merde sauce besancenot (sois dit en passant, à l'idéologie révolutionnaire dangereuse…), petit marxiste, léniniste du dimanche qui, s'il n'avait pas épousé à un moment donné de sa minable vie la fille krivine (1) serait absolument inconnu du public, ce grand facteur du 16e arrondissement de Paris, souteneur de la bouteldja, je le dis et le redis, cette francophobe et antisémite pour qui les Français sont "des sous-chiens” se disent au fond d'eux, "hé, hé, hé, "pimpim" finalement c'est encore un mec d'extrême droite (groupe de mot si à la mode depuis tant et tant d'années, "justificateur de tout…"), eh bien non mes braves, "pimpim" est bel et bien de gauche, de cette grande secte dogmatique (pléonasme je sais… mais volontairement), qui plus est, personnage inculte, inintelligent, mais force est de l'admettre malin ! Cette abomination de la nature qui "enfume" l'état, volant notre gouvernement via la CAF et… et… et, je stopperai là !

(1) Ah krivine, le grand krivine, élu à la direction de l’UEC Union des étudiants communistes en 1958, fondateur en 1966 de la jeunesse communiste révolutionnaire ! Il est également membre des réseaux de soutien au Front de libération nationale (FLN) durant la guerre d’Algérie. Comment ? Vous ne le saviez pas !? Il adhère clandestinement au mouvement trotskiste et à sa Quatrième Internationale, Alain Krivine est donc exclu du Parti communiste français en janvier 1966 pour son opposition radicale au stalinisme. Voila pourquoi besancenot est un peut fatiguer du "chapeau", encore un "p'ov garçon" à la vie si difficile, qui n'a du dans sa misérable vie, ne distribuer que des tracts et non du courrier ! Oui je ne l'aime pas et alors, c’est clair, net et précis…
Besancenot fan du "Che", brave garçon cependant, Guevara rejoint le mouvement du 26 juillet, un groupe révolutionnaire dirigé par Fidel Castro. Après plus de deux ans de guérilla durant laquelle Guevara devient commandant, ce groupe prend le pouvoir à Cuba en renversant le dictateur Fulgencio Batista en 1959.
Dans les mois qui suivent, Guevara est désigné procureur d'un tribunal révolutionnaire qui exécute plus d'une centaine de policiers et militaires du régime précédent jugés coupables de crimes de guerre, puis il crée des camps de  "travail et de rééducation". Il occupe ensuite plusieurs postes importants dans le gouvernement cubain qui écarte les démocrates 3 !

Bref ! J'adore tous ces gens et besancenot alors j'en suis fou raide dingue !

En attendant, "pimpin", gaucho raciste au plus profond de son être, gagne momentanément tout simplement, car sa victime tremble et refuse d'avoir recours à la violence ! Mais il le sait, "Sos Francophobie" est là pour lui comme pour toutes les autres victimes d'actes francophobes !




 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu