Le don de la vie... - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Le don de la vie...

La Parole est à Vous > Vos coups de Gueules > Vos états d'âmes

Le don de vie  !
Mardi 16 février 2016

Ce texte à été partagé sur Fcebook, il m'a ému, aussi je vous le fait partager, je n'en connais pas l' auteur...


Il en a vécu des guerres le vieil homme
Elle a dû surmonter de nombreuses frayeurs la vieille dame
Ils sont presque au bout de leur chemin
Alors tous les deux , le soir, en se tenant la main
Ils se remémorent leur périlleux parcours
Parsemé de peine, de chagrin, de joie, et plein d’amour
Une larme vient de tomber sur les deux mains enlacées
Quand ils revoient les images du passé
Des flashs de son homme harnaché, fusil à l’épaule et partant à la guerre
Ce train bruyant bondé de militaires
Ce quai rempli de concubines faisant virevolter leurs mouchoirs au bout de leur main
Essuyant ensuite leurs doux yeux, lorsque le train disparaissait dans le lointain
Des flashs de tout ce peuple orné de belles cocardes, brandissant des drapeaux
Encourageant ces braves, partant pour le combat, dieu comme ils étaient fiers, dieu comme ils étaient beaux
Un mélange de fierté, d’angoisse, de chagrin, de bravoure
Donnant à l’atmosphère une senteur patriote, le tout rempli d’amour
Et ce peuple, entonnant notre belle marseillaise pour les accompagner
Laissant à ces soldats des images, qui allaient les suivre jusqu’au bout des tranchées
Des flashs où elle est seule, le fardeau de l’attente, l’angoisse de le perdre
L’angoisse de revoir, son beau soldat, brisé qui revient de la guerre
Puis les années s’écoulent, la famille s’agrandit, ils ont de beaux enfants
Et les enfants grandissent, le père souvent absent
La mère les préserve, leur donnant tout son temps
Quelle fut la stupeur de la mère, lorsque l’un des enfants devint un militaire
Et l’angoisse du père qui se trouve confronté à ce qu’a vécu la mère
Maintenant ils sont là comme sur le dessin
Enlacés et anxieux en se tenant la main
Les visages sont ridés, les cheveux ont blanchi, les yeux sont desséchés
Secs d’avoir passé des nuits à avoir tant pleurer
Le petit a vieilli, le galop de la vie les a fait grands parents
Et comme tous les soirs ils prient allongés dans leur lit
Et comme tous les soirs leurs larmes coulent pour la patrie
Car le fils est en agha, la petite fille au mali
Des familles comme ça il y en existe des nombres
Des familles qui donnent leur vie à la patrie et qui restent dans l’ombre
Alors vous qui me lisez, et qui que vous soyez
Famille de soldat ce n’est pas un métier
C’est un immense don de soi, qu’on offre à la patrie
C’est l’amour de la France, c’est la vie en offrande à notre beau pays
Tous ces gens qui aiment les couleurs de France, et qui les connaissent ailleurs
Que sur les stades de foot, ou sous les projecteurs
Et pour que toutes leurs larmes ne tombent pas en vain
Soutenez ces familles elles en ont grand besoin.

Par Martinez


 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu