Lettre ouverte à Houria Bouteldja - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Lettre ouverte à Houria Bouteldja

La Parole est à Vous > Vos coups de Gueules


Lettre ouverte à Houria Bouteldja !


Chère Houria, je vous écris, non pas pour faire mon malin du haut de ma plume aiguisée, mais pour vous dire mes quatre vérités. En toute sincérité, dans le but de conscientiser les esprits manipulés, de réveiller les bonnes consciences ensommeillées de mon beau pays, la France, qui ne sera assurément jamais le votre, je vais y venir.

Votre dernière apparition " Chez FOG " m'a quelque peu interpellé. Mais rassurez vous, puisque vous me haïssez sans me connaître du fait de mon faciès trop pâle, je ne ferai pas mon lèche-cul comme Marc-Edouard Nabe qui se croit rebelle en jouant l'anti-français et l'anti-blanc.
C'est une règle de base, zéro " baissage " de froc face à l'adversité désignée. . .

Rentrons maintenant dans le vif du sujet. Posons-nous une seconde les bonnes questions, celles qui permettent de faire tomber les masques. Quel rôle jouez-vous dans les médias ? Qui finance votre association ? Où en sont vos relations avec le FLN algérien ? Avez-vous conscience du tort fait par vos discours aux Français d’origine maghrébine ?

Votre posture victimaire me fait penser au SOS .Racisme des années 80. Les mêmes que vous dénoncez aujourd’hui après avoir compris le basculement vers SOS sionisme et Ni putes ni soumises. Derrière un Français, il y a forcément un raciste en puissance, pas vrai ? « Vous les Blancs de souche, vous êtes des privilégiés, vous nous colonisez. Et nous les indigènes, nous sommes les opprimés, les persécutés ». Voilà pour le fond votre « subtile » ligne éditoriale. Et je ne parle pas de la forme, de votre hystérie pathologique de féministe.

Que vous puissiez vous exprimer publiquement devant des caméras est légitime, là n’est pas le problème, bien que votre œuvre soit maigre et même quasi inexistante. Mais que vous soyez régulièrement invitée sur de nombreux plateaux télés pour déverser votre haine des Français, de surcroît ici en France, est bien plus suspect. D’autant plus que vous et votre association ne représentez pas grand-chose.


Puisque vous n’aimez pas la France, sa culture, son histoire, ses dirigeants -ce qui se comprend- et surtout son peuple n’ayant pas votre couleur de peau, qu’est-ce qui vous empêche d’aller vivre ailleurs ? Si c’est tellement mieux dans votre pays d’origine, pourquoi n’y retournez-vous pas ? Plutôt que d’insulter des pauvres gens en proie avec la dure réalité de notre société et qui ne vous ont rien demandé... Lire la suite ici...

Publié par Johan Livernette, que nous remercions vivement pour la justesse de sa réflexion...

 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu