Patriotsime ! SOS FRANCOPHOBIE - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Patriotsime ! SOS FRANCOPHOBIE

La Parole est à Vous > Vos coups de Gueules > Vos états d'âmes

Patriotsime !


Qu'on soit de France ou des Etats-Unis, le sens du mot “patriotisme” n'est pas le même. Il existe en outre une différence à 180°. Point de vue.



L'Amérique est un melting pot réussi. Il aura fallu du temps, des morts, moultes émeutes et marches pour les droits civiques (Je pense notamment à la marche de Selma à Montgomery, Alabama, en 1965, où le sang a coulé) afin que soient reconnus les droits civiques des Afros-Américains.

Puis déferla l'immigration issue du Mexique et du Salvador, entre autres…


Mais qu'ils soient originaires du Pakistan, d'Afghanistan, des Balkans, d'Inde, les nouveaux arrivants sur le sol US ont ceci en commun:
ils sont, se sentent et se disent Américains.

Russos-Américains, Sino-Américains, Afros-Américains, Latinos-Américains et que sais-je encore. Même s'ils te l'expliquent dans un anglais médiocre - selon la génération à laquelle ils appartiennent - ils te diront :- Je suis Américain de Slovaquie, de Moldavie, de Papouasie etc…Américain de… quelque part.

Et tous portent haut dans leurs coeurs la bannière étoilée.

Tous connaissent par coeur l'hymne national “The Star Spangled Banner”, et le chantent avec ferveur avant un match de base ball.



En France, le phénomène est inverse. Le melting pot n'a pas pris.

Conséquence d'une mauvaise politique d'intégration ?
Résultat d'un urbanisme où les immigrés ont été parqués dans des cités de béton sans âme ?
Qu'importe: le patriotisme à la française n'a pas de sens.
Les Français ne sont pas patriotes.
A moins d'être taxés de fachos, car il ne fait pas bon afficher son patriotisme en France.

Porte une casquette avec le drapeau bleu-blanc-rouge sur le front et attends-toi à la vindicte, voire peut-être, dans le cas extrême, à une agression physique pure et simple…
...Alors qu'aux Etats-Unis, au Canada, en Suède ou encore en Norvège - l'exemple est bien plus parlant puisque les Norvégiens ont refusé d'entrer dans l'Union Européenne, bien que membres de l'espace Schengen -
rien n'est plus banal que de porter une casquette sur laquelle est cousu l'écusson du drapeau national.

Vois les maisons de ces pays arborer 365 jours par an le drapeau national, qui sur le mur ou dressé à la hampe trônant sur la pelouse…
Fais de même en France et les passants, pétris du politiquement correct frileux imposé depuis 30 ans, montreront ta maison du doigt en murmurant, Ô ignominie, que “le gars qui vit dans cette maison vote FN… ! C'est sûr !”

Demande aux mômes des quartiers dits difficiles ce qu'ils sont : ils se revendiqueront Algériens, Marocains, Tunisiens, Maliens ou Sénégalais, sans même évoquer la possibilité que leur carte nationale d'identité leur confère de facto le statut de citoyen français comme ils le sont.

Encore une fois, une multitude de raisons explique ce sentiment de ne pas être Français.
De ne pas se “sentir” Français…
De ne pas aimer la France.



Evidemment, les mômes des cités ne sont pas toute la population française.

Mais pour eux comme pour nous, leurs compatriotes, “être Français” et oser le dire clairement est un tabou.

Opposer Immigration à Identité Nationale au sein d'un ministère a été une erreur grossière de plus de la part de l'UMP -
et pourtant, je ne suis pas de gauche.
Cela exacerbe les identités ethniques, le communautarisme soigneusement entretenu
tacitement par plus de 30 années de politique de l'autruche, insensée…

Alors qu'en France on se dit algérien ou marocain (etc), "vivant” en France, aux Etats-Unis ou au Canada, on se dit Américain (ou Canadien) "originaire de”…

Là réside toute la différence qui fait que jamais, dans ce pays, on ne pourra "vivre bien ensemble".
Car le sentiment d'appartenance à une Nation commune, de parler une langue commune, d'avoir une histoire commune, eh bien rien de tout cela n'existe chez nous…
Les clivages s'accentuent, les fondamentalismes montent en puissance, et tout ce que trouve à faire un gouvernement, c'est de légiférer sur l'identité et la laïcité, qui, contrairement à ce qu'on pourrait penser, sont intimement liés.

J'aimerais qu'un jour les 65 millions de Français que nous sommes puissent dire en choeur, main dans la main, et d'une seule voix:


“Nous sommes Blancs, Noirs, Arabes, Asiatiques, chrétiens, juifs, musulmans, athées…NOUS SOMMES LA FRANCE.NOUS SOMMES TOUS FRANÇAIS et nous veillons les uns sur les autres à ce titre !”

Mais ce "rêve" ne se produira jamais...

Sur l'image de gauche on est fier de ces couleurs, sur celle de droite on brûle notre drapeau !

 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu