Taubira face à une mère de victime sur France 2.. - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Taubira face à une mère de victime sur France 2..

La Parole est à Vous > Vos coups de Gueules > Vos états d'âmes


Taubira face à une mère de victime sur France 2 !


Dimanche 20 octobre 2013

Taubira face à une mère de victime sur "France 2" : les internautes critiquent "la méthode" !
REVUE DE WEB - La ministre a été confrontée au témoignage d'une femme dont la fille a été victime d'un récidiviste. Le choix de "France 2" a été vivement contesté sur la toile. Le silence observé par la ministre aussi
. [Télécharger la vidéo ici...]

Christiane Taubira et Christian Estrosi étaient les invités de David Pujadas jeudi soir lors de l'émission Des paroles et des actes sur France 2. La garde des Sceaux et le député-maire UMP de Nice s'opposent depuis des mois sur la façon dont la justice doit être rendue dans l'Hexagone.

Invitée à développer les différents points de
sa réforme pénale, très contestée, Christiane Taubira a également été confrontée au témoignage d'une femme, anonyme, dont la fille a été victime d'un délinquant récidiviste.

Confrontée à un témoignage anonyme...


Alors que le présentateur David Pujadas lui demande de réagir à ce cas individuel, la ministre de la Justice se refuse à tout commentaire : "J'ai une règle : face aux victimes, je fais silence. Là, je cherche mes mots.", répond sobrement Christina Taubira. "C'est trop facile", rétorque alors la mère.

"Je m'incline, c'est tout (...) Je salue le courage qu'il faut pour venir témoigner. J'espère que sa fille ira bien. Je sais que l'on me rend comptable de tout, mais je l'accepte. Je n'ai pas souvenir que d'autres gardes des Sceaux aient eu ainsi à répondre des décisions de justice, mais je m'incline", explique la ministre après la témoignage de la mère anonyme.

Un procédé qui fait jaser !


Sur la toile, les réactions de téléspectateurs outrés par la "méthode de France 2" n'ont pas tardé à affluer. Pour beaucoup, avoir recours au témoignage anonyme d'une mère de victime est un procédé putassier :  "Quel est l'intérêt journalistique ?", se demande une utilisatrice de Twitter.

"Cette séquence est plus qu'une erreur, c'est une faute grave",  estime le chroniqueur politique Bruno Roger-Petit sur LePlus, pour qui  la garde des Sceaux a eu raison "d’observer un respectueux silence" au lieu de s'abaisser à ce "moment de reality show".

Le petit mot de Sos Francophobie par Jean-Mi !


Hé bien pour la toute première fois et de façon très objective, je dois avouer que Mme Taubira s'est retrouvée devant un dilemme, celui d'assumer l'une de ces très nombreuse "bêtises" au travers de ces lois totalement foldingues et irresponsables.
Effectivement, il est vrai que l'on peut dire qu'elle se soit fait piéger, mais comme tout politique, celle-ci devait s'attendre un jour ou l'autre à se retrouver devant une telle situation ; la parole en direct, sans préparation, pas facile !
Mme Taubira  montrera une certaine empathie envers cette maman d'une victime; vrai, fau je ne le sais pas, pourtant celle-ci avait cet air sincère d'une femme qui offre de la compassion… Il est vrai que les lois "criminogènes" de Mme Taubira font d'elle une personne de pouvoir très dangereuse, preuve lui sera mise sous "le nez" ce jour, lors de cette émission; "Des Paroles et des actes" sur France 2 le 5 septembre 2013 !
Je vous invite à lire un article paru sur le nouvel obs.com, intitulé "Christiane Taubira sur France 2 : les temps forts en 5 vidéos", oui sauf que
déjà certaines des 5 vidéos sont "censurées"…

Démocraties, pensée utopique d'un pays dit libre et qui plus est droit de l'hommiste ! Chacun se fera son opinion…

Pour notre part nous avons la nôtre, qui est celle du NON À LA CENSURE lorsque l'on se veut démocrate… Malheureusement le constat que nous faisons, est simple, dès lors ou
des vidéos deviennent "gênantes, inquiétantes" pour telles ou telles personnalités politiques, elles disparaissent de façon "magiquement totalitaire !"

Pour
Sos Francophobie, pas de censure, nous nous l'interdisons, pas de politiquement correcte et /ou de bien-pensance, c'est notre marque de "fabrique", tout autant que les constats factuels étayés par des arguments bien solides de tous nos dires… Déplaisant ?! Certainement !

Bonne continuation et bien amicalement.


Jean-Mi


 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu