Un conseiller municipal de Noisy-le-Sec refuse... - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Un conseiller municipal de Noisy-le-Sec refuse...

La Parole est à Vous > Vos coups de Gueules


Un conseiller municipal de Noisy-le-Sec refuse de rendre hommage à Aurélie Fouquet...



Jean-Paul Burot, conseiller municipal de Noisy-le-Sec (du groupe de Gilles Garnier -PCF- La gauche qui vous ressemble, s'assemble) a refusé de se lever lors d'une minute de silence en hommage à Aurélie Fouquet, la jeune policière assassinée.

Télécharger la vidéo ici... de la réunion publique du conseil municipal du jeudi 27 mai 2010, où l'on voit, JEAN PAUL BUROT un élu de la République, refuser de rendre hommage à Aurèlie FOUQUET, jeune policière municipale tuée dans l'exercice de ses fonctions ! Cette vidéo, a été visionnée près de 20 000 fois en moins de 48 heures sur le poste.fr ! Elle provoque colère et indignation ! Elle suscite de nombreuses réactions de part et d'autre.

Scandaleux, honteux, révoltant, répugnant, les adjectifs ne sont pas assez fort pour
décrire ce que nous ressentons, nous
"SOS FRANCOPHONBIE", par rapport à cet énergumène à l'allure "plein de rouge" !


Ce qu'il vomit dans cette vidéo, est tout bonnement éloquent - Et dire que ce "guignol" fait de la politique... Qu'il retourne donc traire ses vaches et stop là sa carrière de petit politicien merdeux...

Nous ne pouvons avoir aucun respect pour ce genre de "coco", qui se moque totalement de la mort de cette jeune policière, "abattu" comme il le soulignera !

Nous souhaitons vivement que les syndicats de polices tous confondus, intente une action contre ce "gugusse", ce comique de foire, cet abrutis congénital !




Nous "SOS FRACOPHOBIE", nous insurgons contre ce genres de comportements, nauséabonds, malsains, irresponsables, anti-républicains, bafouant ainsi tout les principes  fondamentaux des droits de l'Homme et du Citoyens !

L’homme absurde est celui qui ne change jamais. Clemenceau (Georges)

Les nations étant inévitablement plus bêtes que les individus, toute pensée a le devoir de se sentir en révolte. (Alain (Émile Chartier, dit)


Il y a beaucoup moins d’ingrats qu’on ne croit; car il y a bien moins de généreux qu’on ne pense. Saint-Évremond (Charles de Marguetel de Saint-Denis de)

Il y a trois sortes d’ingrats: ceux qui oublient le bienfait, ceux qui le font payer, et ceux qui s’en vengent. Ramón y Cajal (Santiago)




 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu