Vite ! Un marteau, des clous... - SOS FRANCOPHOBIE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Vite ! Un marteau, des clous...

La Parole est à Vous > Vos coups de Gueules > Vos états d'âmes

Vite ! Un marteau,
des clous,
on a envie d'en crucifier un ou deux tout de suite !

"Que cet anonymat est regrettable, c'est si bien écrit !"


Cela rejoint tout ce que pense bon nombre d'entre nous. Une balle dans le pied interprètent certains, un suicide commentent d'autres, une grosse connerie clament à l'unanimité une grande partie des pensants sains...
Le nombriliste de Villepinte (muridien 1er) vient de signer là son arrêt de mort politique par un réel mais pas surprenant pour autant, virage à gauche... Il rejoint le clan des anti-France et des prédateurs de Français...
L'homme de la dissolution foirée, le cul de poule des basses cours de l'Etat, l'avocat nommé suite à rattrapage, le géniteur de cancres devenus mannequins, à joué cash hier le jeu de la malveillance à l'égard de notre pays, mais aussi celui de la transparence quant à sa réelle personnalité, se désignant lui-même comme anti Républicain ; Suivi dans sa déclaration, car la connerie n'est pas l'apanage de ce pseudo Bonapartiste bon teint, par le baudet du Poitou d'en bas, l'inventeur des raffarinades, l'homme au nez de perruche ondulée mais surtout, la boniche et le lèche raie du grand Jacquot !
Avec des bourricots pareils, la gauche islamophile de rachida aubry, fatima royal et youssef montebourg a de beaux jours devant elle et les muridés des cités et d'ailleurs, n'ont plus à s'inquiéter pour leur avenir doré dans la mouvance toxico-crimino-délinquance.

J'imagine assez bien, pendant la campagne électorale, ces deux cons aller applaudir
les groupes de rap qui enculent la France, niquent leurs mères, voudraient niquer les nôtres, menacent la Police et chantent l'égorgement des Chrétiens où encore, se faire servir à l'occasion d'une meeting dans un camp de romanos, une mousse de foie de hérissons sur paniers d'osier, confectionnés avec amour par les dondons manouches de la multirécidiste famille hornec (criminels notoires de la paisible communauté des "gens du voyage") !

De Villepinte a déjà d'ailleurs un remarquable comité de soutien et outre le gros Raffarin, je ne serais pas étonné d'y compter : chamelle deux bouses, quad mes rades, Roschdy Zem (mais pas zen), bernard henri levy, juif antijuif et pro palestinien, grand consommateur de tartes à la crème et seul à penser qu'il puisse être intellectuel, accompagné comme il se doit pas sa poupée gonflable, la retapée à neuf arielle dombasle et ses lèvres avenantes, celle qui défend les pauvres en portant des fringues de chez Jean Paul Gautier, le Tintin sans Milou de la haute couture internationale... J'oubliais sans l'oublier, l'ex monseigneur jacques gaillot, le protecteur des focs, organisateur de ballets bleus, tout comme le fut maurice béjart et ses balais à lui mais à gros manches !
Avec ce paquet de cons mes Amis, nous ne sommes pas sortis de l'auberge et plutôt que de créer un nouveau mouvement, l'ex locataire de Matignon et ses costards en alpaga sur mesure, aurait mieux fait de rejoindre le parti socialiste où il compte désormais de nombreux émules (et mules aussi d'ailleurs), à commencer par ben oït hamon (qui est tout sauf le fils de Marcel), le jeune mais pas talentueux pour autant roquet de la ronde martine et sa tète de bouledogue...
Sans connerie, elle n'est pas belle notre vie politique Française ?
Fraternité, ténacité mais sévérité"


Nouvel envoi du chroniqueur anonyme !


PREUVES A L'APPUI :

"Les voilà bien les preuves, (en fallait-il vraiment ?) de la duplicité gluante entre les courants socialistes et les culs-bénis catos et protestants réunis (tiens, les " frères " sont en retard !) pour répandre ensemble du flux lacrymal sur le sort injuste des " ROMS ".


Après l' "ouvriérisme" tous azimuts, l'adoration du bleu de chauffe qui aura duré 150 ans et la grande "compréhension" envers les broyeuses du goulag, les voici maintenant, goupillon en main et couplet de l'internationale en gorge, accourant au secours des "plus démunis", avec visages indignés de circonstance, hurlant à la dérive "droitière" du pays.

Ce shampoing visqueux à quand même réussi à nettoyer la tête (l'intérieur) de pas mal de chrétiens dont pas un seul, demandez leur donc, ne pourrait trouver dans ses propres Ecritures de référence, une seule ligne glorifiant la paresse, l'incompétence, la négligence, la bêtise, l'ingratitude, la malpropreté, le mensonge, le vol, le crime.

Mais cela ne fait rien , pour Monseigneur Gailliot, ses affidés marxistes de l'Episcopat et les emmitrés qui cernent le Pape, la seule réponse qui vaille aux pires travers des tréfonds du comportement humain, c'est évidement l'amour, le pardon, les larmes compassionnelles et la contrition publique.


Ce n'est pas mon Eglise, ce n'est pas mon missel.

Qu'ils se crucifient eux même, c'est possible, avec du courage et une seule main libre, mais qu'ils expient dignement, personnellement et en privé, ces cocos en calottes.
On n'entendra pas une seule fois : "au boulot !" , bossez à l'usine, dans les champs, dans les bureaux, n'importe où mais "au boulot !" comme tout le monde, pour commencer, avant de se coucher par terre, de tendre la main vers le portefeuille qui passe, avant de larciner, avant de jouer les persécutés de l'errance.

Chez le bon peuple de gauche, chez les encartés du rose au rouge vif, professionnels de l'agitation, contestataires de métier, propagandistes du partage des fruits par tous et de l'accablement organisé des producteurs, on surf à l'aise sur tous les sujets déclencheurs de commisération et de misérabilisme et on est prompt à décerner les brevets d' "opprimé", les certificats de "défavorisé", les labels de "quartier difficile", les attestations d'ancien "colonisé", à tous les candidats à l'immunité vertueuse du nom sacré de "VICTIME".


D'ailleurs, ils se ressemblent à force d'avoir échangé leurs masques. N'avez-vous pas remarqué les visages identiques pétris de sainteté, marqués du don de soi et de l'amour des hommes, illuminés par la passion de justice, chez cette engeance métissée, christo-socialiste, mais qui prône sa haine la plus féroce de l'employeur, du propriétaire, du flic qui fait le job, du non-syndiqué, du bosseur libre qui dépasse les 35 heures, tous pécheurs sans possibilité de pardon, ni rémission, coupables de l'abomination de "droitisme" ?"

 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Retour haut de page

Retourner au contenu | Retourner au menu